T. +33 (0)6 74 78 25 71

Chambres d’Hôtes à Souvigny

Calme et raffinement au cœur du site clunisien
de Souvigny, proche de Moulins en territoire Bourbon.

La porterie, ancienne entrée de la maison du prieur commendataire datant du XVIIème siècle, se trouve au chevet de l’abbaye de Souvigny. Elle donne accès sur un parc classé : luxe, calme et volupté assurés !

Contact et réservation :

Remy Fleury - T : 06 74 78 25 71
E-mail : laporterie.souvigny@gmail.com

Gîte de La Porterie

Au cœur de la cité clunisienne, le domaine de la Porterie a été entièrement restauré par la famille Fleury dans le respect du lieu classé Monuments Historiques. En plus de séjourner dans un lieu chargé d’histoire vous flânerez dans un parc somptueux, idéal pour se détendre dans un cadre hors du temps. Mais vous aurez également l’occasion de découvrir notre Herberisterie, une apothicairerie traditionnelle où notre famille prépare avec passion des tisanes, thés et autres préparations à base de plantes médicinales que nous avons le plaisir de faire déguster à nos hôtes.


A proximité immédiate des Chambres d’Hôtes se trouvent pour ne citer qu’eux le majestueux site de Souvigny, affilié à l'abbaye de Cluny, son musée, de nombreux chemins de randonnées et le Centre National du Costume de Scène à Moulins.

Tarifs et infos pratiques

à partir de 120 euros la nuitée (hors taxe de séjour).
Classement : 4 épis - Capacité : 10 personnes - Nb chambre : 4
Animaux sous condition.
Wifi gratuit dans toutes les chambres. Chambres non-fumeurs.
Vélos à disposition.
Ouverture : Toute l'année - Arrivée 15h00 - 22h00 - Départ Jusqu'à 10h00.

Adresse du gîte de La Porterie :

2 cours Jean Jaurès - La Porterie -
03210 Souvigny

La Porterie, un Monument Historique.

Ce portail monumental daté de 1670, comme le signale le cartouche situé dans la partie supérieure de la construction, donnait accès à la maison du prieur. Il fut élevé à la suite des réformes occasionnées par la signature du Concordat de Bologne conclue entre Léon X et François Ier en 1516, donnant au roi de France le droit de nommer lui-même évêques, prieurs et abbés. Ainsi, le roi désignait des abbés commendataires qui n'avaient pas toujours fait profession monastique et qui résidaient fort peu au monastère. Cette construction réalisée sous l'administration du prieur Alexandre Le Grand (de 1664-1682), témoigne d'une grande richesse et d'une certaine noblesse digne d'un grand seigneur. Le pavillon est surmonté d'une tour carrée, décorée d'un cartouche armorié bûché à la Révolution et coiffée d'un toit à l'impérial.

La maison du prieur commendataire du XVIe siècle, est visible depuis la route de Moulins. À l'origine, les constructions réservées au prieur entouraient et s'élevaient autour du chevet de l'église. Outre un oratoire, le logis prieural comportait un grand appartement de parade et une vaste salle d'audience autour desquelles s'étendaient de multiples cours et de grands jardins plantés d'arbres fruitiers, agrémentés de terrasses et de charmilles.